les Français quittent les grandes villes

Immobilier ajouté le 13 avr. 21

Immobilier : les Français quittent les grandes villes

Une nouvelle étude confirme que la pandémie a modifié le marché de l'immobilier..
Depuis la pandémie, les Français ont tendance à quitter les grands centres urbains, "pour s'installer dans des villes relativement moyennes", indique le journaliste David Boéri, présent sur le plateau du 12/13 mercredi 7 avril. "La crise sanitaire, avec les confinements et surtout le développement formidable du télétravail, change totalement les perspectives", ajoute-t-il. Un comparateur de crédit immobilier a dressé un palmarès des hausses de prix au mètre carré en 2020 : Lyon (Rhône) est en tête avec + 662 euros, suivi de près par Angers (Maine-et-Loire) avec + 559 euros, et enfin Nantes (Loire-Atlantique), qui affiche une hausse de 400 euros.

Les taux d'intérêt restent bas

Un autre indicateur permet de mesurer l'attrait pour les villes moyennes, celui du pouvoir d'achat immobilier, autrement dit "comment évolue la surface que vous pouvez acheter". Pour la première fois depuis des années, "Paris reste à l'équilibre et Marseille (Bouches-du-Rhône) gagne en pouvoir d'achat, à l'inverse, certaines villes moyennes perdent de la surface". Avec un même budget d'environ 223 000 euros sur 20 ans, les acheteurs perdront cette année 17 mètres carrés de surface à Angers, 10 mètres carrés à Reims (Marne) ou encore 9 à Nîmes (Gard). "Preuve que depuis un an, la demande est très forte dans ces villes", commente le journaliste. Les taux d'intérêts restent malgré tout très bas, même si la baisse "a été compensée par la hausse des prix sur certains biens".