Immobilier

Immobilier

Les taux des crédits immobiliers stagnent en août 2018

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers pratiqués par les banques sont demeurés très bas entre mai et août 2018. Pour un prêt sur 25 ans, les meilleurs dossiers se voient généralement proposer des taux autour de 1,85 %.

L’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil) interroge chaque trimestre les grands réseaux bancaires (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, Banque Postale, LCL ou Caisse d’Epargne) pour connaître leurs gilles de taux des crédits immobiliers usuellement pratiqués.

Selon cet indicateur, les taux des près appliqués entre mai et août 2018 demeurent très bas et comparables à ceux proposés 3 mois auparavant, dans un contexte d’OAT variant peu.

1,20 à 2,25 % sur 15 ans

Au 3e trimestre 2018, les meilleurs dossiers peuvent espérer un taux de 1,20 % sur 15 ans, de 1,60 % sur 20 ans et de 1,85 % sur 25 ans. À l’opposé, les taux les plus élevés vont, sur des durées respectives, jusqu’à 2,25 %, 2,35 % et 2,45 %.

À noter toutefois que cet indicateur suit « la fourchette » des taux usuellement pratiqués et ne constitue donc pas un essai comparatif. Le taux effectivement proposé au particulier peut dépendre de l’agence immobilière, de la nature précise de l’opération, des spécificités du crédit immobilier, de l’emprunteur ou du prescripteur. Les barèmes pratiqués par les banques témoignent de leur volonté de mieux tarifer le risque puisque l’écart s’accroît entre les conditions réservées aux meilleurs clients et celles qui peuvent être consenties aux dossiers plus risqués.